Kremlin de Kazan

Kremlin de Kazan

Blog Kremlin de Kazan
Russia

Le kremlin de Kazan :

Le kremlin de Kazan abrite plusieurs vieux édifices, le plus ancien étant la cathédrale de l'Annonciation (1554-1562), la seule église russe du xvie siècle ayant six trumeaux et cinq absides. Comme beaucoup d'autres édifices à Kazan de cette période, elle a été construite à partir du grèspâle de la région et non de briques. Elle serait l'œuvre de l'architecte semi-légendaire Postnik Yakovlev, mais c'est purement spéculatif. Le beffroi de la cathédrale fut érigé en cinq étapes selon les ordres du tsar Ivan IV ; il imite le clocher d'Ivan le Grand du kremlin de Moscou et fut détruit par les Soviétiques en 1930.

L'édifice le plus marquant du kremlin est la tour Söyembikä, qui penche d'un côté et date du règne de Pierre Ier. Une légende lie cette tour à la dernière reine de Kazan.

Un autre édifice facilement reconnaissable est la tour Spasskaïa, au sud du kremlin, servant d'entrée principale. La tour Spasskaïa est nommée en honneur du monastère Spassky, qui était autrefois près du kremlin. Parmi les bâtiments du monastère on trouvait l'église saint Nicolas (années 1560, quatre trumeaux) et la cathédrale de la Transfiguration du Seigneur (années 1590, six trumeaux). Elles furent détruites sous Staline.

Les tours et murs sont blancs ; érigés aux xvie et xviie siècles, ils ont été depuis rénovés.

On y trouve également la mosquée Qolsharif, récemment reconstruite, et la résidence du gouverneur (1843-1853), œuvre de Constantin Thon, aujourd'hui le palais du président du Tatarstan. Le palais est supposé être construit sur le site du palais des khans.

Entre le palais présidentiel et la tour Söyembikä on trouve l'église du palais, construite à l'emplacement d'une mosquée.

Le mur septentrional du kremlin est surmonté d'une autre tour, la « Tour secrète », qui doit son nom au puits qu'elle cachait autrefois. Cette tour permet l'accès piéton au kremlin ; les véhicules n'y sont admis qu'en cas d'urgence.